Ou le début de la gloire...
Une jeune collègue sympa me demande :"Mais où as-tu acheté ce siii joliii col ?!"
Je prends mon air le plus modeste mais aperçois le sourire narquois d'une autre jeunette à qui j'ai coupablement avoué que je me laisse parfois aller à ... euh... tricoter et coudre...
Moi : "Euh... eh bien (l'autre se bidonne)... euh... en fait, c'est moâââ qui l'ai fait !"
"Ah bon ?!?! Mais tu TRICOTES ?!?!" 
"Euh... ben... (coup d'oeil à celle qui rigole) euh... oui..."
La jeune impertinente morte de rire... "mais tu ne sais pas ce qu'elle coud et tricote !!!".

Eh bien oui, mademoiselle qui pourriezêtre ma fille ou presque, sachez que les mannequins tricotent en attendant leurs défilés, d'abord... et que les "loisirs créatifs" sont totalement sortis de la ringardise et culminent dans l'hyper fashionitude, au moins... Et toc !

N'empêche que j'ai un snood en commande, héhéhé...

Tuto inspiré par je ne sais plus qui... sorry ! 

Monter 87 mailles sur des aiguilles 8 (je ne raffole pas des grosses aiguilles, mais ça fait un tricot rapide !), tricoter au point de riz, tout droit jusqu'à environ 16 cm, puis répartir 5 diminutions (3 mailles ensemble pour retomber sur ses pattes au point de riz) et continuer en aiguilles 7, jusqu'à épuisement de la tricoteuse laine... rabattre souplement (tricoter à l'envers 2 mailles ensemble, remettre sur l'aiguille de gauche, retricoter cette maille avec une autre, etc.)... Faire une petite couture discrète maille à maille (ou utiliser des aiguilles circulaires). Je trouve que les diminutions permettent à la chose d'être plus ajustée et donc de mieux tenir chaud. Adaptable bien sûr !

Laine essentials alpaga de Rico Design très douce, qualité "dk", en double, 3 pelotes (ou 4 si on souhaite le col plus haut).

 

P1060182

(Toujours un peu du mal avec les vélléités de "vie indépendante" du snood, mais il paraît que c'est ça justement le chic... alors... va pour le côté loose...)