Depuis l'an dernier, une jolie campagne a décidé de faire un joyeux pied de nez aux préjugés, à la méconnaissance ou la peur du handicap, avec les bouilles craquinoutes de petits bouts atteints de trisomie 21, relayée par une page Facebook et un site internet (clic).

aff-marie

aff-sarah

Et aujourd'hui 21 mars, c'est la journée mondiale de la trisomie, avec des média comme Decaux, RTL, BFM ou Canal+ qui jouent le jeu pour parler de cette pathologie.
Je dis bravo !

aff-foucauld

Ma fille Agathe est atteinte d'une autre pathologie due à un chromosome 22 en anneau, une anomalie rarissime qui n'a pas de journée, mais les troubles autistiques qui en font partie nous sensibilisent (aussi) à la prochaine journée de l'autisme le 2 avril.

Ces maladies affectent le développement, s'il est difficile ou compliqué d'en "guérir", une prise en charge précoce, multidisciplinaire et adaptée permet d'améliorer l'avenir des enfants, de réduire les troubles, d'éviter les sur-handicaps...
Cet accompagnement est donc absolument essentiel, et tout au long de la vie.

Cela paraît d'autant plus important de parler des handicaps à un moment où un amendement est proposé pour restreindre la loi 2005 sur l'intégration scolaire, où la "crise" justifie régulièrement des remises en cause de certains dispositifs.